Gabrielle d’Estrées en Diane chasseresse

Gabrielle d’Estrées en Diane chasseresse - château de Fontainebleau

Anonyme (d’après Ambroise Dubois, 1543 (ca.)-1614)
H. 139 cm ; L. 100 cm
Huile sur toile
Fontainebleau, musée national du château, F 2002.2
Galerie des Peintures

Diane, déesse de la chasse et de la lune est une divinité tutélaire pour le château de Fontainebleau. De la Diane chasseresse à Diane de Poitiers, l’identification de la déesse aux maitresses royales persista sous le règne de Henri IV avec la faveur de Gabrielle d’Estrées. Celle-ci séjourna fréquemment au château où elle disposait d’ailleurs d’un appartement à l’étage du Pavillon des Poeles, constitué de deux belles pièces dont le décor fut commandé en 1594-1595 aux peintres Ruggiero de Ruggieri et Toussaint Dubreuil. Si ce décor a été détruit sous le règne de Louis XV, on sait cependant qu’un tableau de Dubois représentant Gabrielle d’Estrées en Diane est attesté dès 1599 au-dessus d’une cheminée dans la chambre de cet appartement.
Gabrielle d’Estrées est représentée affublée des attributs de Diane : la jupe courte qui lui permet de courir avec plus d’aisance, l’arc, le carquois et les flèches qui sont ses armes de chasse, le croissant de lune dont elle est coiffée, les chiens de chasse derrière elle et à ses pieds ; enfin, les bois du cerf qu’elle poursuit. 

Derrière elle, au fond d’un mystérieux paysage, une silhouette féminine accompagnée de chiens s’élance vers un cerf : Diane est cette fois représentée en pleine traque. Sur la droite du tableau, une ambitieuse architecture avec colonnes de marbre sommées de chapiteaux corinthiens évoque peut-être le temple de Diane. Une autre version de ce tableau existe au château de Chenonceau, témoignant ainsi du succès de cette iconographie.
Une autre version de ce tableau existe au château de Chenonceau, témoignant ainsi du succès de cette iconographie.​

Expositions
2010-2011, Château de Fontainebleau, Henri IV à Fontainebleau. Un temps de splendeur.
1989-1990, Paris, Archives Nationales ; château de Pau, Henri IV et la reconstruction du royaume.
1988, Meaux, Musée Bossuet, De Niccolo dell’Abbate à Nicolas Poussin. Aux sources du classicisme. 1550-1650.
1987, Château de Fontainebleau, Ambroise Dubois à Fontainebleau.

Ticket blanc

Billets et tarifs

Billetterie

Billetterie

Horaires d'ouvertures

Le château

Le château est ouvert tous les jours, sauf le mardi, le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

D’octobre à mars : 9h30 à 17h00 (dernier accès à 16h15).

D’avril à septembre : 9h30 à 18h00 (dernier accès à 17h15).

 

Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans, dans le château et les jardins, sous peine d'exclusion.

Il n'est pas nécessaire de réserver de créneau de visite pour le château, ni pour les jardins.

Le circuit de visite est entièrement accessible, à l'exception de la salle de Bal et du musée Chinois. La cour Ovale est exceptionnellement ouverte.

Venir au château

Calcul de l'itinéraire jusqu'au Château de Fontainebleau