Acquisition

La commode de la chambre de Louis XV de retour au château de Fontainebleau

Le château de Fontainebleau a acquis une commode provenant de la chambre de Louis XV à Fontainebleau, classée Trésor national, pour un montant d’un million d’euros.

Commode Louis XV du château de Fontainebleau

Gilles JOUBERT (1689-1775)

Commode de la chambre de Louis XV à Fontainebleau

Placage de bois de rose et de bois de violette sur bâti de chêne, intérieur des tiroirs doublé en satiné et amarante

Ornementation de bronzes dorés et ciselés

Dessus de marbre brèche violette d’origine

H. 87 cm ; L. 119 cm ; Pr. 63 cm

1754

F-2020.15

 

Une commode pour la chambre du roi à Fontainebleau

La commode, créée par l’ébéniste du roi Gilles Joubert, était installée dans la chambre de Louis XV à Fontainebleau. Accompagnée d’une seconde commode, presque identique et aujourd’hui disparue, elle fut un meuble de premier plan dans les appartements du roi. Initialement conçues pour le château de Fontainebleau, les deux commodes furent transportées au château de Choisy, autre résidence du roi. En 1788, elles se trouvent dans la chambre du roi au château de Marly, et ce jusqu’à la Révolution. Leur sort ultérieur est inconnu, jusqu’à ce que celle acquise par Fontainebleau entre en possession, avant 1936, du comte Adolphe Niel.

Le dernier meuble de Louis XV en mains privées

Cette commode, d’une extrême rareté, était le dernier meuble de Louis XV encore conservé en France en mains privées. Sur les 170 pièces de mobilier royal étudiées par Pierre Verlet, le grand historien du mobilier des Bourbons n’a répertorié que neuf beaux meubles d’ébénisterie livrés pour Louis XV, aujourd’hui tous conservés dans les collections publiques, dont deux à l’étranger.

La chambre du roi, pièce la plus prestigieuse du château

C’est dans le cadre des travaux d’embellissement de la chambre du roi que les deux commodes furent produites. Tout le mobilier de l’ancienne chambre de Louis XIV fut renouvelé par Louis XV. Parallèlement, un exceptionnel « brocart fond bleu à fleurs, feuillages et compartiments d’or, partie glacé et partie frisé » tissé à Lyon sur un dessin de Lallié, fut remis au tapissier Lequeustre pour la garniture du lit, des deux fauteuils, des deux carreaux, des douze pliants, de l’écran et du paravent, ainsi que pour les étoffes de tenture et les rideaux de fenêtre. De son côté, l’administration des Menus Plaisirs commanda au fondeur Gallien, associé au doreur Gobert et à l’horloger Martinot, une riche pendule glorifiant Louis XIV, à poser sur la cheminée (château de Versailles). En 1752, Claude de La Roue avait déjà livré pour l’éclairement de la pièce un superbe lustre de cuivre argenté et de cristal de Bohème, à douze branches.

Retour de la commode à Fontainebleau

La chambre du roi Louis XV puis de Louis XVI au château de Fontainebleau, transformée sous le Premier Empire en salle du trône, est aujourd’hui conservée dans cette disposition. La commode sera donc installée dans la galerie de Meubles du château, dont elle deviendra la pièce maîtresse.

 

Cette acquisition a été rendue possible grâce au soutien du Fonds du patrimoine. Le château a pu également compter sur le mécénat de Monsieur Arnaud Catesson, de Monsieur Laurent Detalencourt, de Madame Catherine Foncke et de Madame Brigitte Helaine.

Ticket blanc

Billets et tarifs

Billetterie

Billetterie

Horaires d'ouvertures

Le château

Le château est ouvert tous les jours, sauf le mardi, le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

D’octobre à mars : 9h30 à 17h00 (dernier accès à 16h15).

D’avril à septembre : 9h30 à 18h00 (dernier accès à 17h15).

 

Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans, dans le château et les jardins, sous peine d'exclusion.

Il n'est pas nécessaire de réserver de créneau de visite pour le château, ni pour les jardins.

Le circuit de visite est entièrement accessible, à l'exception de la salle de Bal et du musée Chinois. La cour Ovale est exceptionnellement ouverte.

Venir au château

Calcul de l'itinéraire jusqu'au Château de Fontainebleau