Plans interactifs

  • Premier étage
h

1

Entrée

2

Le jardin anglais

L’aménagement de ce jardin paysager à l’Anglaise est dû à Hurtault, l’architecte de la grille d’Honneur, en 1810-1812.

3

La grotte des pins

Exemple précoce de grotte artificielle en France, la « grotte des pins » termine l’extrémité de l’aile Louis XV construite à la place de l’aile de la galerie d’Ulysse.

4

La cour d’honneur

Fermée sur trois côtés et regardant à l’ouest sur la ville depuis la destruction de la quatrième aile et la création d’une grille en 1809-1810, cette « grande basse cour » au plan régulier du XVIème s s’est progressivement imposée comme la nouvelle cour d’Honneur du château, concurrençant au fil des siècles la vieille cour Ovale.

5

Librairie

6

L’escalier en fer-à-cheval

La construction d’un grand escalier d’apparat, ouvrant un accès direct à la galerie François Ier et aux appartements royaux, donnait à la « grande basse cour » un statut de cour d’honneur qui finit par destituer la très ancienne cour Ovale.

7

La chapelle de la Trinité

Sous le règne de François Ier, l’église de l’ancien couvent des Trinitaires fut reconstruite, reliée au château par l’aile de la galerie François Ier.

8

Le jeu de paume

Jeu de Paume du château de Fontainebleau

La salle du jeu de paume, bâtie sous Henri IV et reconstruite quasiment à l’identique au XVIIIème s, est un témoignage précieux des lieux de divertissements et d’« ébattements » aménagés pour les rois à Fontainebleau.

9

Le salon chinois de l’Impératrice Eugénie

Aussi célèbres que précieux, les salons et le musée Chinois aménagés sur ordre d’Eugénie en 1863 renferment d’exceptionnelles collections extrême-orientales mises en scène par l’Impératrice.

10

Les Petits Appartements de Napoléon Ier

Si le premier étage du château est entièrement dévolu à l’apparat indispensable à l’exercice du pouvoir, le rez-de-chaussée est adapté à la vie quotidienne des souverains, voire à leur intimité.

11

Le jardin de Diane

Ancien jardin réservé de la Reine, il est bordé des espaces les plus intimes des souveraines (petits appartements de l’Impératrice, boudoir turc de Marie-Antoinette).

12

La cour de la Fontaine

Fermée sur trois côtés et regardant au midi sur l’étang aux Carpes, cette cour tire son nom de la fontaine monumentale qui y fut édifiée au XVI<sup>ème</sup> s, alors surmontée de l’Hercule de Michel-Ange.

13

La Galerie des Cerfs

C’est en janvier 1600 qu’Henri IV donna l’ordre de construire cette grande galerie de 74 mètres de long et de 8 mètres de large, reliant la cour Ovale à la volière.

14

La cour Ovale

Cour ovale

Cœur historique du château où se dresse encore la grosse tour carrée du donjon, la cour Ovale correspond à l’emplacement du premier château médiéval.

15

La salle des Colonnes

C’est en prévision du grand mariage à Fontainebleau du duc d’Orléans, fils du roi Louis-Philippe, avec la princesse Hélène de Meklemborg-Schwerin, en mai 1837, que l’architecte Eugène Dubreuil conçut, au rez-de-chaussée de la salle de bal du XVIème s, cette grande salle d’attente au décor fastueux devant tout aux illusions de l’art.

16

La chapelle basse Saint-Saturnin

La chapelle basse Saint-Saturnin est située au rez-de-chaussée de la chapelle haute. Originellement dédiée aux serviteurs de la cour, elle fut construite dans les années 1530 sous le règne de François Ier et servit, durant les travaux de construction de la chapelle haute, d’oratoire principal pour la cour.

17

La porte Dorée

Porte dorée

La porte Dorée remplaça, en 1528, une porte médiévale installée au même emplacement.

18

Le Grand Parterre

La création du Grand Parterre de 1660 à 1664 – le plus vaste d’Europe, avec ses 14 hectares – par André Le Nôtre et Louis Le Vau, témoigne de la clarification de l’espace voulue par Louis XIV à Fontainebleau.

19

La porte du Baptistère

C’est Henri IV, grand roi bâtisseur, qui fit élever, vers 1606, cette porte triomphale surmontée d’un dôme, offrant à la cour ovale une ouverture à l’Est.

20

Le vestibule Saint Louis

Dans la première moitié du XIXème s, les séjours de cour nécessitèrent de revoir la distribution verticale autour de la cour Ovale. Au rez-de-chaussée du vieux donjon fut donc aménagé, sous Louis-Philippe, un vestibule néogothique rendant hommage au passé médiéval et aux origines de Fontainebleau.

21

La cour des Offices/quartier Henri IV

Vaste ensemble formé par trois ailes en grès, briques et moellons enduits, cette avant-cour démontre l’ambition d’Henri IV de créer un nouvel accès au château, par la ville.

  • 1 Entrée

  • 2 Le jardin anglais

  • 3 La grotte des pins

  • 4 La cour d’honneur

  • 5 Librairie

  • 6 L’escalier en fer-à-cheval

  • 7 La chapelle de la Trinité

  • 8 Le jeu de paume

  • 9 Le salon chinois de l’Impératrice Eugénie

  • 10 Les Petits Appartements de Napoléon Ier

  • 11 Le jardin de Diane

  • 12 La cour de la Fontaine

  • 13 La Galerie des Cerfs

  • 14 La cour Ovale

  • 15 La salle des Colonnes

  • 16 La chapelle basse Saint-Saturnin

  • 17 La porte Dorée

  • 18 Le Grand Parterre

  • 19 La porte du Baptistère

  • 20 Le vestibule Saint Louis

  • 21 La cour des Offices/quartier Henri IV

h

48

Le musée Napoléon Ier

A proximité immédiate de la cour d’Honneur où Napoléon Ier fit ses adieux à sa vieille garde le 20 avril 1814, s’élève un musée entièrement dédié au premier Empire (1804-1814).

3

La galerie des Fastes

Si le terme de Galerie correspond bien à une pièce assurant le lien entre deux espaces, en l’occurrence la galerie des Assiettes et l’appartement du Pape, le terme de « fastes » renvoie à la volonté de Napoléon III de rassembler, dans ce nouvel espace ouvrant sur les Grands Appartements, une collection de tableaux qui évoqueraient les événements historiques les plus importants de l’histoire du château.

9

L’appartement du pape

Après les Grands Appartements des souverains, cet appartement d’invités riche de onze salles est l’espace d’habitation le plus somptueux du palais.

4

La galerie des Assiettes

La galerie des Assiettes a été créée sous le règne de Louis-Philippe Ier en 1840, à l’emplacement d’une ancienne terrasse.

17

La galerie François Ier

Située au premier étage d’un bâtiment reliant le logis du donjon à l’église du couvent des Trinitaires, la galerie François Ier est la salle la plus emblématique du château.

44

Le salon de l’abdication

Ancien salon intérieur de l’Empereur, c’est la première pièce vraiment ornée qui marque, depuis l’antichambre, la progression dans l’appartement.

Napoléon Ier y signa son acte d’abdication, les 4 et 6 avril 1814.

43

Petite chambre à coucher de l’Empereur

D’abord bibliothèque particulière de l’Empereur, cette pièce fut transformée en petite chambre à coucher sur l’ordre de son occupant.

42

Chambre à coucher de l’Empereur

Il s’agit de la pièce la plus importante de l’appartement. Installée dans l’ancien « cabinet à la poudre » de Louis XVI (servant à la toilette), cette chambre d’apparat richement remeublée en 1808, s’orne d’un lit sculpté et doré, flanqué de colonnes avec frontons présentant les figures de la Noblesse et de la Gloire, de l’Abondance et de la Justice.

40

La chambre du roi

La chambre du roi n’est plus aujourd’hui visible dans son état d’Ancien Régime : après la Révolution, en 1808, Napoléon Ier y fit aménager une salle du trône, qui devait servir jusqu’au Second Empire.

27

Le salon Louis XIII

Tel un coffret délicat serti de précieuses peintures, le salon Louis XIII est l’ancien « grand cabinet du roi ».

39

Le boudoir d’argent de la reine

Marie-Antoinette aimait à « bouder » l’apparat de cour et à se retirer dans ce petit boudoir au décor d’une exceptionnelle délicatesse.

38

La chambre de l’impératrice

Ancienne chambre à coucher des reines de France, elle fut habitée successivement par toutes les épouses des rois, de Marie de Médicis à Marie-Antoinette.

28

Le salon François Ier

Ce salon était, au XVIème s, la chambre à coucher de la reine Eléonore d’Autriche, épouse de François Ier.

29

Le salon des tapisseries

Cette pièce fut l’ancienne salle des gardes de la reine, avant de devenir elle-même une antichambre.

35

La nouvelle galerie de Diane

Appelée d’abord « galerie de la reine » car située dans l’appartement de la souveraine, la « galerie de Diane » est la plus longue pièce du château (80 mètres de longueur et 6 mètres de largeur).

25

Les salles Saint-Louis

Ces deux salles entretiennent, par leur nom même, le souvenir du plus célèbre souverain du Moyen-Âge : Louis IX, dit Saint Louis.

18

La salle des gardes

Cette vaste salle était celle des gardes du roi, veillant à l’entrée de l’appartement du souverain.

23

La chambre de la duchesse d’Etampes

Favorite de François Ier, Anne de Pisseleu, duchesse d’Etampes, bénéficie d’une chambre située immédiatement à proximité de celle du souverain.

20

L’appartement de Madame de Maintenon

Aménagé au premier étage de la porte Dorée, sous les caissons sculptés d’une loggia de la Renaissance, l’appartement de Madame de Maintenon a conservé cette appellation en mémoire de la seconde épouse de Louis XIV qui s’y installa en 1686.

21

La salle de bal

Salle de bal - Château de Fontainebleau

Située entre la cour ovale et les jardins, cette somptueuse salle de bal aux piliers habillés de lambris de chêne à pilastres cannelés, est l’une des pièces les plus remarquables de Fontainebleau.

22

La chapelle haute Saint Saturnin

La chapelle la plus ancienne est celle de la cour Ovale, placée sous le vocable de saint Saturnin.

  • 48 Le musée Napoléon Ier

  • 3 La galerie des Fastes

  • 9 L’appartement du pape

  • 4 La galerie des Assiettes

  • 17 La galerie François Ier

  • 44 Le salon de l’abdication

  • 43 Petite chambre à coucher de l’Empereur

  • 42 Chambre à coucher de l’Empereur

  • 40 La chambre du roi

  • 27 Le salon Louis XIII

  • 39 Le boudoir d’argent de la reine

  • 38 La chambre de l’impératrice

  • 28 Le salon François Ier

  • 29 Le salon des tapisseries

  • 35 La nouvelle galerie de Diane

  • 25 Les salles Saint-Louis

  • 18 La salle des gardes

  • 23 La chambre de la duchesse d’Etampes

  • 20 L’appartement de Madame de Maintenon

  • 21 La salle de bal

  • 22 La chapelle haute Saint Saturnin

Ticket blanc

Billets et tarifs

Billetterie

Billetterie

Horaires d'ouvertures

Le château

Le château est ouvert tous les jours, sauf le mardi, le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

D’octobre à mars: 9h30 à 17h00 (dernier accès à 16h15).

D’avril à septembre: 9h30 à 18h00 (dernier accès à 17h15).

Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans, sous peine d'exclusion.

Il n'est pas nécessaire de réserver de créneau de visite pour le château ni pour les jardins.

Le circuit de visite est entièrement accessible, à l'exception de la salle de Bal et du musée Chinois. La cour Ovale est exceptionnellement ouverte.

Venir au château

Calcul de l'itinéraire jusqu'au Château de Fontainebleau