Pie VII face à Napoléon – La tiare dans les serres de l’Aigle

En acceptant de ratifier, le 15 août 1801, le Concordat, le pape Pie VII s’engage dans la voie d’une normalisation des relations entre le Saint-Siège et la République française. Néanmoins, la promulgation des soixante-dix-sept Articles organiques, en avril 1802, tend à faire de l’Église de France une Église nationale, aussi peu dépendante de Rome que possible et asservie au pouvoir civil. Ainsi le gallicanisme est-il en partie restauré et le Saint-Père ne peut accepter la subordination de l’Église de France à l’État. C’est pour tenter d’obtenir leur abrogation que le pape accepte de venir sacrer Napoléon Bonaparte empereur des Français à Notre-Dame le 2 décembre 1804, mais il rentre sans avoir obtenu gain de cause. Par la suite, les relations entre Pie VII et Napoléon Ier ne vont cesser de se dégrader. L’Empereur veut inclure les États pontificaux dans le blocus continental dirigé contre l’Angleterre. Mais le pontife refuse considérant que sa charge de pasteur universel lui impose la

Ticket blanc

Billets et tarifs

Billetterie

Billetterie

Horaires d'ouvertures

Le château

Le château est ouvert tous les jours, sauf le mardi, le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

D’octobre à mars : 9h30 à 17h00 (dernier accès à 16h15).

D’avril à septembre : 9h30 à 18h00 (dernier accès à 17h15).

 

Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans, dans le château et les jardins, sous peine d'exclusion.

Il n'est pas nécessaire de réserver de créneau de visite pour le château, ni pour les jardins.

Le circuit de visite est entièrement accessible, à l'exception de la salle de Bal et du musée Chinois. La cour Ovale est exceptionnellement ouverte.

Venir au château

Calcul de l'itinéraire jusqu'au Château de Fontainebleau