Plans interactifs

Plans interactifs du château et des jardins

  • Premier étage
  • Les Jardins
h

1

Entrée

2

Le jardin Anglais

L’aménagement de ce jardin paysager à l’Anglaise est dû à Hurtault, l’architecte de la grille d’Honneur, en 1810-1812.

3

La grotte des Pins

Exemple précoce de grotte artificielle en France, la « grotte des Pins » termine l’extrémité de l’aile Louis XV construite à la place de l’aile de la galerie d’Ulysse.

4

La cour d’Honneur

Fermée sur trois côtés et regardant à l’ouest sur la ville depuis la destruction de la quatrième aile et la création d’une grille en 1809-1810, cette « grande basse cour » au plan régulier du XVIe siècle s’est progressivement imposée comme la nouvelle cour d’Honneur du château, concurrençant au fil des siècles la vieille cour Ovale.

5

Librairie - Boutique

6

L’escalier en Fer-à-Cheval

La construction d’un grand escalier d’apparat, ouvrant un accès direct à la galerie François Ier et aux appartements royaux, donnait à la « grande basse cour » un statut de cour d’Honneur qui finit par destituer la très ancienne cour Ovale.

7

La chapelle de la Trinité

Sous le règne de François Ier, l’église de l’ancien couvent des Trinitaires fut reconstruite, reliée au château par l’aile de la galerie François Ier.

8

Le Jeu de paume

枫丹白露宫网球馆

La salle du Jeu de paume, bâtie sous Henri IV et reconstruite quasiment à l’identique au XVIIIe siècle, est un témoignage précieux des lieux de divertissements et d’« ébattements » aménagés pour les rois à Fontainebleau.

9

Le musée chinois de l’Impératrice Eugénie

Aussi célèbres que précieux, les salons et le musée Chinois aménagés sur ordre d’Eugénie en 1863 renferment d’exceptionnelles collections extrême-orientales mises en scène par l’Impératrice.

10

Les Petits Appartements de Napoléon Ier

Si le premier étage du château est entièrement dévolu à l’apparat indispensable à l’exercice du pouvoir, le rez-de-chaussée est adapté à la vie quotidienne des souverains, voire à leur intimité.

11

Le jardin de Diane

Ancien jardin réservé de la Reine, il est bordé des espaces les plus intimes des souveraines (petits appartements de l’Impératrice, boudoir Turc de Marie-Antoinette).

12

La cour de la Fontaine

Fermée sur trois côtés et regardant au midi sur l’étang aux Carpes, cette cour tire son nom de la fontaine monumentale qui y fut édifiée au XVIe siècle, alors surmontée de l’Hercule de Michel-Ange.

13

La galerie des Cerfs

C’est en janvier 1600 qu’Henri IV donna l’ordre de construire cette grande galerie de 74 mètres de long et de 8 mètres de large, reliant la cour Ovale à la volière.

14

La cour Ovale

Cœur historique du château où se dresse encore la grosse tour carrée du donjon, la cour Ovale correspond à l’emplacement du premier château médiéval.

15

La salle des Colonnes

C’est en prévision du grand mariage à Fontainebleau du duc d’Orléans, fils du roi Louis-Philippe, avec la princesse Hélène de Meklemborg-Schwerin, en mai 1837, que l’architecte Eugène Dubreuil conçut, au rez-de-chaussée de la salle de bal du XVIe siècle, cette grande salle d’attente au décor fastueux devant tout aux illusions de l’art.

16

La chapelle basse Saint-Saturnin

La chapelle basse Saint-Saturnin est située au rez-de-chaussée de la chapelle haute. Originellement dédiée aux serviteurs de la cour, elle fut construite dans les années 1530 sous le règne de François Ier et servit, durant les travaux de construction de la chapelle haute, d’oratoire principal pour la cour.

17

La porte Dorée

La porte Dorée remplaça, en 1528, une porte médiévale installée au même emplacement.

18

Le Grand Parterre

La création du Grand Parterre de 1660 à 1664 – le plus vaste d’Europe, avec ses 14 hectares – par André Le Nôtre et Louis Le Vau, témoigne de la clarification de l’espace voulue par Louis XIV à Fontainebleau.

19

La porte du Baptistère

C’est Henri IV, grand roi bâtisseur, qui fit élever, vers 1606, cette porte triomphale surmontée d’un dôme, offrant à la cour Ovale une ouverture à l’Est.

20

Le vestibule Saint-Louis

Dans la première moitié du XIXe siècle, les séjours de cour nécessitèrent de revoir la distribution verticale autour de la cour Ovale. Au rez-de-chaussée du vieux donjon fut donc aménagé, sous Louis-Philippe, un vestibule néogothique rendant hommage au passé médiéval et aux origines de Fontainebleau.

21

La cour des Offices/quartier Henri IV

Vaste ensemble formé par trois ailes en grès, briques et moellons enduits, cette avant-cour démontre l’ambition d’Henri IV de créer un nouvel accès au château, par la ville.

22

Paul (vente à emporter)

美泉庭院

Paul (vente à emporter)

23

La Ferme de la Métairie (vente à emporter)

美泉庭院

La Ferme de la Métairie (vente à emporter)

24

Location de costumes

25

Promenades en calèches

马车

Promenades en calèches

26

Promenades en Barques

Promenades en Barques

27

Découverte des jardins en Petit Train

在枫丹白露宫的花园中乘坐小火车游览

Découverte des jardins en Petit Train

28

Toilettes

  • 1 Entrée

  • 2 Le jardin Anglais

  • 3 La grotte des Pins

  • 4 La cour d’Honneur

  • 5 Librairie - Boutique

  • 6 L’escalier en Fer-à-Cheval

  • 7 La chapelle de la Trinité

  • 8 Le Jeu de paume

  • 9 Le musée chinois de l’Impératrice Eugénie

  • 10 Les Petits Appartements de Napoléon Ier

  • 11 Le jardin de Diane

  • 12 La cour de la Fontaine

  • 13 La galerie des Cerfs

  • 14 La cour Ovale

  • 15 La salle des Colonnes

  • 16 La chapelle basse Saint-Saturnin

  • 17 La porte Dorée

  • 18 Le Grand Parterre

  • 19 La porte du Baptistère

  • 20 Le vestibule Saint-Louis

  • 21 La cour des Offices/quartier Henri IV

  • 22 Paul (vente à emporter)

  • 23 La Ferme de la Métairie (vente à emporter)

  • 24 Location de costumes

  • 25 Promenades en calèches

  • 26 Promenades en Barques

  • 27 Découverte des jardins en Petit Train

  • 28 Toilettes

h

48

Le musée Napoléon Ier

A proximité immédiate de la cour d’Honneur où Napoléon Ier fit ses adieux à sa vieille garde le 20 avril 1814, s’élève un musée entièrement dédié au premier Empire (1804-1814).

3

La galerie des Fastes

Si le terme de Galerie correspond bien à une pièce assurant le lien entre deux espaces, en l’occurrence la galerie des Assiettes et l’appartement du Pape, le terme de « fastes » renvoie à la volonté de Napoléon III de rassembler, dans ce nouvel espace ouvrant sur les Grands Appartements, une collection de tableaux qui évoqueraient les événements historiques les plus importants de l’histoire du château.

9

L’appartement du Pape

Après les Grands Appartements des souverains, cet appartement d’invités riche de onze salles est l’espace d’habitation le plus somptueux du palais.

4

La galerie des Assiettes

La galerie des Assiettes a été créée sous le règne de Louis-Philippe Ier en 1840, à l’emplacement d’une ancienne terrasse.

17

La galerie François Ier

Située au premier étage d’un bâtiment reliant le logis du donjon à l’église du couvent des Trinitaires, la galerie François Ier est la salle la plus emblématique du château.

44

Le salon de l’Abdication

Ancien salon intérieur de l’Empereur, c’est la première pièce vraiment ornée qui marque, depuis l’antichambre, la progression dans l’appartement.

Napoléon Ier y signa son acte d’abdication, les 4 et 6 avril 1814.

43

Petite chambre à coucher de l’Empereur

D’abord bibliothèque particulière de l’Empereur, cette pièce fut transformée en petite chambre à coucher sur l’ordre de son occupant.

42

Chambre à coucher de l’Empereur

Il s’agit de la pièce la plus importante de l’appartement. Installée dans l’ancien « cabinet à la poudre » de Louis XVI (servant à la toilette), cette chambre d’apparat richement remeublée en 1808, s’orne d’un lit sculpté et doré, flanqué de colonnes avec frontons présentant les figures de la Noblesse et de la Gloire, de l’Abondance et de la Justice.

40

La chambre du Roi

La chambre du Roi n’est plus aujourd’hui visible dans son état d’Ancien Régime : après la Révolution, en 1808, Napoléon Ier y fit aménager une salle du trône, qui devait servir jusqu’au Second Empire.

27

Le salon Louis XIII

Tel un coffret délicat serti de précieuses peintures, le salon Louis XIII est l’ancien « grand cabinet du Roi ».

39

Le boudoir d’Argent de la Reine

Marie-Antoinette aimait à « bouder » l’apparat de cour et à se retirer dans ce petit boudoir au décor d’une exceptionnelle délicatesse.

38

La chambre de l’Impératrice

Ancienne chambre à coucher des Reines de France, elle fut habitée successivement par toutes les épouses des rois, de Marie de Médicis à Marie-Antoinette.

28

Le salon François Ier

Ce salon était, au XVIe siècle, la chambre à coucher de la reine Éléonore d’Autriche, épouse de François Ier.

29

Le salon des Tapisseries

Cette pièce fut l’ancienne salle des gardes de la Reine, avant de devenir elle-même une antichambre.

35

La nouvelle galerie de Diane

Appelée d’abord « galerie de la Reine » car située dans l’appartement de la souveraine, la « galerie de Diane » est la plus longue pièce du château (80 mètres de longueur et 6 mètres de largeur).

25

Les salles Saint-Louis

Ces deux salles entretiennent, par leur nom même, le souvenir du plus célèbre souverain du Moyen-Âge : Louis IX, dit Saint-Louis.

18

La salle des Gardes

Cette vaste salle était celle des gardes du roi, veillant à l’entrée de l’appartement du souverain.

23

La chambre de la duchesse d’Étampes

Favorite de François Ier, Anne de Pisseleu, duchesse d’Étampes, bénéficie d’une chambre située immédiatement à proximité de celle du souverain.

20

L’appartement de Madame de Maintenon

Aménagé au premier étage de la porte Dorée, sous les caissons sculptés d’une loggia de la Renaissance, l’appartement de Madame de Maintenon a conservé cette appellation en mémoire de la seconde épouse de Louis XIV qui s’y installa en 1686.

21

La salle de Bal

Située entre la cour Ovale et les jardins, cette somptueuse salle de Bal aux piliers habillés de lambris de chêne à pilastres cannelés, est l’une des pièces les plus remarquables de Fontainebleau.

22

La chapelle haute Saint-Saturnin

La chapelle la plus ancienne est celle de la cour Ovale, placée sous le vocable de Saint-Saturnin.

  • 48 Le musée Napoléon Ier

  • 3 La galerie des Fastes

  • 9 L’appartement du Pape

  • 4 La galerie des Assiettes

  • 17 La galerie François Ier

  • 44 Le salon de l’Abdication

  • 43 Petite chambre à coucher de l’Empereur

  • 42 Chambre à coucher de l’Empereur

  • 40 La chambre du Roi

  • 27 Le salon Louis XIII

  • 39 Le boudoir d’Argent de la Reine

  • 38 La chambre de l’Impératrice

  • 28 Le salon François Ier

  • 29 Le salon des Tapisseries

  • 35 La nouvelle galerie de Diane

  • 25 Les salles Saint-Louis

  • 18 La salle des Gardes

  • 23 La chambre de la duchesse d’Étampes

  • 20 L’appartement de Madame de Maintenon

  • 21 La salle de Bal

  • 22 La chapelle haute Saint-Saturnin

h

1

Grille d'Honneur

荣誉庭院

Grille d'Honneur

2

Petit train

在枫丹白露宫的花园中乘坐小火车游览

3

Grille des Mathurins

cours des Mathurins © Mathilde Hermouet

Grille des Mathurins

4

Grille de Diane

5

Jardin de Diane

Ancien jardin réservé de la Reine, il est bordé des espaces les plus intimes des souveraines (petits appartements de l’Impératrice, boudoir Turc de Marie-Antoinette). En effet, ce jardin était, jusqu’au XIXe siècle, fermé par des bâtiments dont la destruction, suivie de l’achat d’une bande de terrain complémentaire, a permis l’agrandissement du côté de la ville. Réaménagé en jardin paysager à l’Anglaise, planté d’arbres remarquables tels qu’un catalpa ou un tulipier de Virginie, il tire son nom d’une fontaine ornée d’une statue de Diane chasseresse. Seule survivante des riches fontaines créées sous Henri IV, elle est positionnée au centre d’un bassin circulaire à gradins. Sur la partie basse d’un piédestal présentant en majesté la déesse armée de son carquois, quatre têtes de cerfs en bronze, exécutés par Pierre Biard, ainsi que quatre chiens, rappellent que Fontainebleau était considéré comme le « temple de Diane », château de chasse prisé par les souverains.

6

Fontaine de Diane

Diane à la biche de Barthélémy Prieur au château de Fontainebleau

Fontaine de Diane

7

Entrée du jardin Anglais

8

Grotte des Pins

Exemple précoce de grotte artificielle en France, la « grotte des Pins » termine l’extrémité de l’aile Louis XV construite à la place de l’aile de la galerie d’Ulysse. Edifiée au début des années 1540 pour marquer l’entrée du jardin des Pins de François Ier, cette grotte maniériste à l’italienne, sans doute conçue par Primatice, s’ouvre par trois arcades en blocs de grès, taillées à la manière rustique. Les piles sont constituées d’Atlantes monumentaux qui, emprisonnés dans la matière minérale, représentent les forces contenues de la Nature environnante, la faisant céder « aux miracles de l’art » (Malherbe).

9

Jardin Anglais

L’aménagement de ce jardin paysager à l’Anglaise est dû à Hurtault, l’architecte de la grille d’Honneur, en 1810-1812. Si l’on sait que Napoléon Ier n’appréciait pas particulièrement les jardins de ce type, il correspond toutefois à la mode du temps. Planté d’essences rares du monde entier et aménagé de chemins étroits et sinueux, il est parcouru d’une rivière artificielle et renferme encore, dans ses recoins secrets, la « fontaine Belle-Eau » qui donna son nom au château, et dont la source fut sans cesse mise en valeur par les souverains. Il succède à une série de jardins créés depuis le règne de François Ier dans cette partie ouest du domaine gagnée sur les terres des religieux, dont le fameux jardin des Pins.

10

Fontaine Belle-Eau

Fontaine Belle-eau. Jardin Anglais.

Fontaine Belle-Eau

11

Étang aux Carpes

Ouvrant sur le midi, l’étang aux carpes doit son nom aux fameuses carpes dont la présence à Fontainebleau est attestée depuis Henri IV. À l’est, les eaux de l’étang sont retenues par une digue que l’on nomma « chaussée de l’étang » avant qu’elle ne fût rebaptisée « allée de Maintenon ». Dès le XVIe siècle, la pièce d’eau de 6 hectares, créée au Moyen-Âge pour drainer l’eau des jardins, servit de cadre aux somptueuses festivités nautiques de la cour des Valois. Le pavillon à pans fut édifié par Louis Le Vau sous Louis XIV, en 1662, et restauré en 1807, lors des aménagements préalables à la création du jardin anglais. Il fut construit à peu près dans l’alignement du grand canal et du Grand Parterre, ouvrant une large perspective vers l’est.

12

Barques

舒适参观 - 枫丹白露宫

13

Grille de l'allée de Maintenon

Allée de Maintenon du château de Fontainebleau

Grille de l'allée de Maintenon

14

Calèches

马车

15

Le Grand Parterre

La création du Grand Parterre de 1660 à 1664 – le plus vaste d’Europe, avec ses 14 hectares – par André Le Nôtre et Louis Le Vau, témoigne de la clarification de l’espace voulue par Louis XIV à Fontainebleau. Les broderies de buis de ce jardin à la française ont disparu sous Louis XV. Subsistent le tracé général des compartiments d’herbe, les bassins ornés de statues, dont celui des Cascades (XVIIe et XIXe siècles), regardant à l’est vers le Canal d’Henri IV. Depuis 1817, une large vasque, dite « le pot bouillant », prend place en son centre tandis qu’au midi, du côté de la forêt, le rond d’eau est orné d’une statue du Tibre. Quatre sphinges en grès, déesses léonines sculptées par Lespagnandel en 1664, marquent depuis Louis XIV la frontière entre le Parterre et le parc.

16

Grille de la place d'Armes

17

Grille du bois d'Hyver

18

Bassin des Cascades

19

Parc

Etendu au-delà du dénivelé du bassin des Cascades, le parc marquait autrefois – à l’est – les limites du domaine royal. Depuis le village d’Avon, il était traversé par la principale voie d’accès au château. Sa configuration actuelle, l’organisation du réseau de cascatelles et d’allées en étoile, résulte de la création, sous Henri IV, d’un grand canal long de près de 1200 m (1606-1609) pour 40 m de large. Planté initialement de plus de soixante mille arbres où croissaient les rangées de peupliers blancs, les chênes et les arbres fruitiers, ce « parc fermé » et son canal étaient la fierté du roi, qui en suivit le chantier, « sans parasol ni ombre quelconque » (Malherbe), surveillant l’avancée des travaux. En 1609, il fallut plus d’une semaine pour le remplir et, dès l’automne, le roi y naviguait avec son Dauphin.

20

Fontaine de la Reine

21

Canal

Canal

22

Exutoire

23

Fontaine Napoléon

24

Porte Blanche

  • 1 Grille d'Honneur

  • 2 Petit train

  • 3 Grille des Mathurins

  • 4 Grille de Diane

  • 5 Jardin de Diane

  • 6 Fontaine de Diane

  • 7 Entrée du jardin Anglais

  • 8 Grotte des Pins

  • 9 Jardin Anglais

  • 10 Fontaine Belle-Eau

  • 11 Étang aux Carpes

  • 12 Barques

  • 13 Grille de l'allée de Maintenon

  • 14 Calèches

  • 15 Le Grand Parterre

  • 16 Grille de la place d'Armes

  • 17 Grille du bois d'Hyver

  • 18 Bassin des Cascades

  • 19 Parc

  • 20 Fontaine de la Reine

  • 21 Canal

  • 22 Exutoire

  • 23 Fontaine Napoléon

  • 24 Porte Blanche

Ticket blanc

门票和价格

门票和价格

门票和价格

营业时间

城堡

城堡每日开放,除每周二,1月1日,5月1日,12月25日以外

十月至三月: 9点30至17点(最后入馆时间16点15分)

四月至九月: 9点30至18点(最后入馆时间17点15分)

从11岁起就必须戴上口罩,否则将受到处罚。

如何前往城堡

Calcul de l'itinéraire jusqu'au Château de Fontainebleau