Les chapelles royales

Sacré à Reims au commencement de son règne, le roi de France agissait comme lieutenant de Dieu sur terre et s’engageait à défendre la foi catholique. Aussi, les rois se devaient de participer à des offices religieux quotidiens. Trois chapelles royales desservent ainsi le château de Fontainebleau. Elles furent reconstruites par François Ier sur le modèle des chapelles palatines, en deux niveaux superposés, le niveau du premier étage étant réservé à un roi « représentant de la Majesté divine » (Bossuet).

Chapelle haute St Saturnin - Château de Fontainebleau

La chapelle royale haute Saint-Saturnin

La chapelle royale la plus ancienne du château de Fontainebleau est celle de la cour Ovale, placée sous le vocable de Saint Saturnin. Il s’agit d’une chapelle double, reconstruite sur deux niveaux superposés à partir du règne de François Ier : au rez-de-chaussée, une chapelle basse est dédiée aux serviteurs et, à l’étage, de plain-pied avec les appartements, une chapelle haute est réservée au Roi et à sa famille.
La chapelle haute, visible dans le circuit de visite, est un oratoire de la Renaissance qui abrita, jusqu’au XVIIe siècle, la fameuse Grande Sainte Famille de Raphaël. Conçue pour être largement éclairée, elle est dotée d’une voûte à caissons et d’un lanternon diffusant une lumière directionnelle vers le centre du sanctuaire. Après avoir reçu un admirable décor conçu par Philibert Delorme et une tribune d’orgue de marbre, elle fut finalement englobée dans les ailes de la salle de Bal et du Tibre. Ses dimensions ne permettant pas d’accueillir les foules des grandes fêtes, une deuxième chapelle fut nécessaire. Progressivement inusitée au profit de la chapelle de la Trinité, elle connut l’étonnante destinée de devenir, au XIXe siècle, la bibliothèque de Napoléon Ier.

La chapelle royale de la Trinité

Sous le règne de François Ier, l’église de l’ancien couvent des Trinitaires fut reconstruite, reliée au château par l’aile de la galerie François Ier. Ce n’est que sous le règne d’Henri IV qu’elle reçut sa voûte actuelle, l’ambassadeur d’Espagne ayant fait remarquer au roi que sa maison de Fontainebleau « serait très belle si Dieu y était aussi bien logé que sa Majesté ».
Afin de loger dignement Dieu, la direction des travaux de décoration fut confiée au peintre Martin Fréminet, qui distribua la voûte en une suite de riches compartiments encadrés d’épaisses moulures de stuc ornées. Son exceptionnel décor caractéristique de ce que l’on nommerait plus tard la Seconde École de Fontainebleau, consacré au Salut religieux, préfigurait le style baroque et ne fut terminé qu’en 1633, sous le règne de Louis XIII. C’est dans cette imposante chapelle royale, surplombée de sa tribune dédiée au souverain, que fut célébré le mariage de Louis XV avec Marie Leczinska en septembre 1725, et que Napoléon III fut baptisé en 1810 sur les genoux de son oncle Napoléon Ier .

Chapelle de la Trinité-Château de Fontainebleau © Jérôme Schwab
Ticket blanc

Billets et tarifs

Billetterie

Billetterie

Horaires d'ouvertures

Le château

Le château est ouvert tous les jours, sauf le mardi, le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

D’octobre à mars : 9h30 à 17h00 (dernier accès à 16h15).

D’avril à septembre : 9h30 à 18h00 (dernier accès à 17h15).

 

Covid-19 : Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus, le château de Fontainebleau est fermé jusqu’à nouvel ordre.

Le parc et les jardins resteront ouverts, dans les conditions habituelles. En raison de travaux, la grille de Maintenon sera fermée jusqu’à nouvel ordre et le Grand Parterre sera inaccessible depuis la cour de la Fontaine pendant deux mois.

Pour des raisons de sécurité, la cour d’Honneur sera fermée à compter du vendredi 13 novembre, jusqu’à la fin du confinement.

Venir au château

Calcul de l'itinéraire jusqu'au Château de Fontainebleau